il faut imaginer Sisyphe heureux.